Coquecigrue

oiseaux-grues-coquecigrue

Photo: Max Pixel - CC0 1.0

La coquecigrue est une machine de chantier croisement entre la scie et la grue et protégée d’une coque.

Définition de Coquecigrue :
Coquecigrue: subst fém: – baliverne, sornette, sottise.
– Fantasme, illusion.

Parmi les synonymes de Coquecigrue on pourrait énumérer baliverne, chanson et sornette. Par contre il n'a pas vraiment d'antonyme que l'on pourrait citer. On peut cependant le ranger dans le même champs lexical que des mots comme amusette, babiole et bagatelle. Citons encore balançoire, bibelot et bricole qui font également partie du vocabulaire proche. Si vous voulez en savoir d'avantage sur ce mot, vous pouvez regarder le graphe de proximité de Coquecigrue ou consulter la liste complète de ses synonymes.

2 réflexions au sujet de “Coquecigrue”

  1. Petite coquecigrue à la manière de Maître Jean: Le coq et les six grues

    Six grues qui volaient de concert
    Fatiguées de pourfendre l’air
    Près d’une ferme se posèrent.
    Le coq habile roué et pervers
    Se faufila l’oeil de travers
    Pour se taper les six commères
    D’un bond, sauta sur les mégères
    Se prit l’ergot dans une ornière
    Et s’affala tête la première
    Au pied des grues hautes et fières

  2. N’en déplaise aux dubitatifs, le mot coquecigrue est parfaitement français. Littré en donne la définition suivante : « animal imaginaire dont le nom est employé dans diverses locutions ». Madame de Sévigné et Voltaire ont employé ce mot sous l’orthographe « coxigrue »; Le premier dictionnaire de l’Académie l’écrivait « coquesigrue »
    Il est employé pour désigner une chimère, quelque chose qu’on ne verra jamais. J’ai lu en quelque endroit que ce mot a été composé de coq, cigogne et grue, cest à dire un oiseau plutôt rare (mais sait-on jamais avec les progrès de la génétique et les clonages, quoiqu’on n’ait pas encore réussi le mariage de la carpe et du lapin ailleurs que dans la locution bien connue)!!!
    Il y a de jolis vieux mots dans la langue française, qui valent bien le verlan, les anglicismes ou la langage des SMS ! Ils ont souvent une origine pittoresque et ils font partie de notre patrimoine et de notre histoire. Même si on ne peut pas les revaloriser, rien n’empêche de « savourer » à l’occasion !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez les jolis mots ?

Suivez nous sur les réseaux sociaux pour découvrir les prochains mots :

Et merci de nous aider à faire connaître ce site, parlez en à vos amis !

Parler de Jolismots sur Twitter
Parler de Jolismots sur Facebook

C'est tout bon, je vous suis déjà et j'en ai parlé à tout le monde. Deux fois.