Abhorrer

chat-souffle-abhorrer

Photo: greghristov - CC0 1.0

Face à un artiste raté, jouez la franchise enrhumée:
« – Je vous le bit sincèrement, sans bétour, j’abhorre ce que vous faites. »

Définition de Abhorrer :
Abhorrer: verbe. Avoir pour une personne ou une chose une antipathie telle qu’on ne saurait la voir ou y penser sans éprouver un frémissement et un mouvement tendant à s’en éloigner ou à l’éloigner.

Parmi les synonymes de Abhorrer on pourrait énumérer haïr, détester et abominer. Parmi ses antonymes on peut lister admirer, adorer et affectionner. On peut ranger ce mot le même champs lexical que des mots comme abhorrer, avoir une dent et en vouloir à. Citons encore envier, fuir et prendre en grippe qui font également partie du vocabulaire proche. Si vous voulez en savoir d'avantage sur ce mot, vous pouvez regarder le graphe de proximité de Abhorrer ou consulter la liste complète de ses synonymes.

5 réflexions au sujet de “Abhorrer”

  1. La scène représente la cène.
    Côté cour, un jardin, côté jardin, la mer.
    Au centre, l’humble masure d’Ondine, au dos des dunes, où la mère d’Ondine dresse la table.
    Par la fenètre, Ondine regarde la mer.
    Pas la mère, la mer. Elle est amère. Pas la mer, Ondine.
    Ondine scrute l’océan où ça merdoit (pardon), où son père doit chasser le congre ou le bar.
    Le congre que le bar abhorre ou le bar que le congre hait.
    Car Ondine à la dalle et la mère à les crocs.
    Selon qu’il aura pris la barque à bars ou la barque à congres,
    le père devra remplir la barque à bars à ras bord de bars ou
    la barque à congres à ras bord de congres.
    Or, il n’a pas pris la barque à congres ; Il a pris la barque à bars.
    A l’arrière plan, le spectateur voit, au flanc de la montagne rouge feu, moutonner un maquis vert.
    Il y serpente des chemins rares qui débouchent soudain sur des criques sauvages où nul imbécile, cintré dans sa bouée Snoopy ne vient jamais ternir de son ombre grasse et populacière, l’irréelle clarté des fonds marins ordorés, où s’insinue le congre que donc, le bar abhorre.

    (Pierre Desproges)

    oui c’est long, mais ça a de la gueule, comme exemple, non ?

  2. A propos des fonds marins (m)ordorés,
    ceux que « j’adore » (Desproges par ex.) me font « mort de rire »,
    et ceux que « j’abhorre » me font « hors de rire »…

  3. Connaissez l’histoire de cette pauvre fille de Clermont Ferrand qui, chaque fois qu’elle sortait de chez elle, se faisait conspuer, conchier et lapider. On l’appelait l’Abbhorée auvergnate.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez les jolis mots ?

Suivez nous sur les réseaux sociaux pour découvrir les prochains mots :

Et merci de nous aider à faire connaître ce site, parlez en à vos amis !

Parler de Jolismots sur Twitter
Parler de Jolismots sur Facebook

C'est tout bon, je vous suis déjà et j'en ai parlé à tout le monde. Deux fois.